De l’interêt d’une psychothérapie intégrative et multimodale

525-psychanalyste

Beaucoup de psychothérapeutes choisissent de se référer à une seule et unique théorie, comme la psychanalyse, les thérapies cognitives, les thérapies comportementales, les thérapies cognitive-comportementales ou encore la gestalt-thérapie… Plus de 400 types de psychothérapie sont référencés en France !

Il est certainement plus pratique pour certains thérapeutes d’élire une théorie du comportement humain, assortie d’un guide pratique, et de n’en plus bouger. Muni alors d’un prêt-à-penser et d’un prêt-à-agir, le thérapeute n’a plus beaucoup à réfléchir, et surtout ne ressent plus le besoin de s’adapter à son patient…

Pourtant, tous les patients ne rencontrent pas les mêmes difficultés, ne possèdent pas les même ressourcent, et n’ont pas les même besoins. Il a été démontré que certains types de thérapie sont plus efficaces pour certains types de personnalité ou pour certains troubles en particulier.

Certains patients auront un immense besoin de réassurance et de soutien affectif, tandis que d’autres pourraient ressentir cela comme une intrusion agressive, par exemple !

La gamme de patients pour lesquels un thérapeute peut être utiles est probablement directement proportionnelle au niveau de flexibilité et de faculté d’adaptation qu’il peut contenir en lui.

La thérapie intégrative présuppose un type d’entraînement et d’apprentissage du thérapeute très différent de celui des approches traditionnelles de la thérapie. Le thérapeute doit rester constamment vigilant à ne pas se laisser tenter d’adapter le patient au traitement. L’objectif primordial des premières séances est de déterminer comment mettre le traitement à portée du patient (O. Chambon, 2003).

Sinon celui-ci recevrait non pas le traitement le plus adapté pour sa personnalité et ses troubles, mais le traitement le mieux maîtrisé par celui qui le propose !

Quand les thérapeutes suivent des règles de conduite fixes et rigides, « universelles », ils détruisent ainsi l’initiative et la créativité, au seul bénéfice de la sécurité.

Les thérapeutes adhérant à ces règles sont ainsi soulagés de la peur de penser et agir par eux-même. Ils savent comment répondre, quelle relation ils peuvent autoriser, comme si tous les patients venaient du même moule.

La richesse dans le fait d’aborder chaque patient singulièrement, réside dans l’appréciation de la profondeur et la nature de la relation qui conviendra le mieux aux besoins et attentes de l’individu en demande d’aide. Les psychothérapeutes multimodaux ne répondent qu’à ces seules injonctions : « Ne soyez pas rigides! » ; « N’humiliez pas une personne ou ne la dépouillez pas de sa dignité! ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s